PHILOSOPHIE – Souffrance

L’existence nous réserve bien des surprises, et des épreuves, certaines sont très pénibles à vivre, et provoquent le mal-être. Il ne faut toutefois pas oublier que la souffrance est un phénomène partagé par tous. Personne ne peut réellement s’en affranchir, bien qu’il existe des méthodes pour pouvoir appréhender la souffrance avec plus de détachement, ce qui permet de réduire son intensité. Se répéter comme un mantra que « tout va mal » ne fait qu’amplifier la souffrance que nous subissons.
Suivant les traditions et cultures, la notion de souffrance diffère beaucoup. Il m’a semblé intéressant de faire un petit point sur cet état si désagréable qu’est la souffrance.

MANDALA

Ce Mandala réalisé en janvier 2019, est une représentation circulaire du noble octuple sentier. Il a été réalisé sur papier A4, aux crayons de couleurs.
Chaque rayon dans le cercle représente l’une des huit voies qui mènent à l’éveil.
Une brève explication de l’octuple noble chemin accompagne ce dessin à la fois symétrique, et coloré.

La causalité du karma

Kyabdjé Kalou Rinpoché est l’un des plus grands spirituels bouddhistes contemporains. Il contribua à la diffusion de l’enseignement du Bouddha en occident, et manifesta au plus haut niveau sagesse et compassion, qui sont l’essence de la philosophie bouddhiste. Voici l’une de ses réflexions sur la causalité du karma.

Nœud éternel

Le nœud sans fin est l’un des ashtamangala (huit symboles de bon augure) du bouddhisme, il se retrouve fréquemment dans l’art religieux chinois, incluant le bouddhisme tibétain (bouddhisme vajrayana), majoritairement pratiqué dans les régions du Tibet et de Mongolie-Intérieure, mais aussi dans le bouddhisme mahāyāna, pratiqué davantage dans le reste de la Chine, en Corée, et au Vietnam.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer